Maisons et ateliers d’artistes

Musée Eugène Delacroix

Musée Gustave Moreau

Musée Eugène DelacroixC’est au cœur de Saint Germain des Prés que vécut et mourut Eugène Delacroix. Ces lieux ont peu changé depuis la disparition de l’artiste. Nous y découvrirons ses meubles et objets personnels, lithographies, ébauches, dessins et peintures dont l’œuvre majeure est « la Madeleine au désert » exposée au salon de 1845 et acquise récemment par le musée.

Au fond du jardin, l’atelier nous montrera les outils du peintre qui semblent attendre la main du maître.

Puis, suivant les pas du Maître, nous irons admirons son dernier grand décor réalisé à l’Eglise Saint Sulpice.

 


Dans l’intimité du grand Maître

 

S’inscrire

Gustave-moreauVoulu et conçu par Gustave Moreau (1826-1898) deux ans avant sa mort, ce musée n’est pas un musée comme les autres.

Maison Musée léguée à l’État par l’artiste pour que son œuvre y soit rassemblée et exposée dans toute sa cohérence, il conserve ce charme unique auquel ont succombé de nombreux écrivains et artistes : rien n’a changé depuis un siècle.

Je vous invite à découvrir ce musée à l’atmosphère particulière où se côtoient peintures symbolistes et souvenirs privés de l’artiste dans son appartement attenant à l’atelier où Gustave Moreau nous révèle son univers intime et le souvenir des êtres qui lui étaient chers (œuvres de Degas, Richard, poussin….).

 


Jamais mieux servi que par soi même…

 

S’inscrire

Château de la Malmaison

Château de Monté Cristo

 XVIIe siècle pour le corps central et du XVIIIe siècle pour les deux ailes sur la cour. Acquis en 1799 par Joséphine Bonaparte, il fut la résidence du Premier Consul et de son épouse et devint le siège du gouvernement de la France, avec les Tuileries, de 1800 à 1802. Après son divorce d’avec l’Empereur, Joséphine se retira à Malmaison et acquit, en 1810, le château voisin de Bois-Préau. Les deux résidences, transformées en musée en 1906 pour la première, en 1958 pour la seconde, sont consacrées à l’histoire napoléonienne.

Partez à la conquête de ce repère chargé d’histoires et de rebondissements.

 


Mémoires d’un Empire

 

S’inscrire

Chateau Monte ChristoLe château de Monte-Cristo, demeure et parc d’Alexandre Dumas, se situe sur la colline du Port-Marly, entre Marly-le-Roi et Saint-Germain-en-Laye. Une balade dans le parc et une visite du château vous feront découvrir tout l’univers de l’écrivain à travers une collection de gravures, peintures et reproductions. Au sommet de sa gloire, en 1844, après le succès des Trois Mousquetaires et du Comte de Monte-Cristo parus successivement dans la presse sous forme de feuilletons, Alexandre Dumas cherche à s’établir loin du tumulte incessant de la ville dans un lieu où il pourra trouver suffisamment de quiétude pour travailler et fournir aux éditeurs ses manuscrits.

 


La demeure du grand Homme

 

S’inscrire

Musée Bourdelle

Maison Victor Hugo

Musée BourdelleC’est sur les lieux même où Bourdelle a vécu et dans ses ateliers à peine transformés qu’après sa mort, le musée Bourdelle voit le jour le 4 juillet 1949.

De nombreuses transformations ont eu lieu durant les trente dernières années pour permettre d’exposer aux yeux du public un plus grand nombre d’œuvres. Tant de réaménagements auraient pu altérer le charme particulier des lieux, il n’en est rien. L’atmosphère et la présence d ’Antoine Bourdelle demeurent puissamment vivantes.

Depuis les premiers modèles en plâtre de petites dimensions jusqu’à l’œuvre finale qui atteint parfois plusieurs mètres, tous ces exemples s’offrent à nous pour mieux nous faire connaître et comprendre les différentes étapes de création du sculpteur.

 

 

 

 


Dans l’antre de création du sculpteur

 

S’inscrire

victor_hugoVictor Hugo vécut de 1832 à 1848 dans un appartement situé au second étage de l’Hôtel de Rohan-Guéménée.. Il y écrivit quelques unes de ses œuvres majeures : Marie Tudor, Ruy Blas, Les Burgraves, Les Chants du crépuscule, Les Voix intérieures, une grande partie des Misérables… et reçoit Lamartine, Vigny, Dumas, Gautier…L’hôtel, parmi les plus beaux de la place Royale (aujourd’hui place des Vosges), fut construit au début du 17 ème siècle.

C’est en 1902, année du centenaire de la naissance de Victor Hugo, qu’à l’initiative de Paul Meurice put être créé le musée. Cet ami fidèle fit don à la ville de Paris d’un fonds de dessins du poète, de livres, de manuscrits, de meubles et d’objets, qu’il compléta de commandes et d’achats à de nombreux artistes contemporains. L’inauguration de la Maison de Victor Hugo eut lieu le 30 juin 1903. La visite de l’appartement suit aujourd’hui les 3 grandes étapes qui articulaient sa vie : Avant, Pendant et Après l’exil, à travers la présentation de son mobilier, de divers souvenirs et des ses étonnantes décorations d’intérieur réalisées durant l’exil à Guernesey.


Les misérables de la place Royale

 

S’inscrire

Musée Zadkine

Musée Zadkine tete doréA deux pas du jardin du Luxembourg, se situe un petit bijou de Musée : l’atelier-musée du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine qui y vécut et travailla de 1928 à 1967.
Ouvert au public depuis 1982, il est l’un des rares ateliers qui a pu être sauvegardé, heureux témoignage du Paris des années folles à Montparnasse.
Grâce au legs de Valentine Prax, veuve du sculpteur, les œuvres s’installent et s’insèrent dans un lieu qui fut à la fois espace de vie et de création. Les nouveaux espaces mettent en lumière l’œuvre si remarquable de l’artiste qui oscille entre pureté des lignes et rigueur des contours.
Laissez-vous séduire par la quiétude des lieux et le charme unique qui s’en dégage. 

 

 

 


 

S’inscrire